N° SPECIAL Janvier 2010

docteur amara

ENTRETIEN
Dr Walid Amara

Le site de gestion des patients jugé par un de ses utilisateurs le Dr Walid Amara, du CHI Le Raincy-Montfermeil (93)

ecran www.telecardiologie.net

HMSC 3 est la dernière version du logiciel de suivi des patients à distance sur telecardiologie.net

  • Une réécriture du logiciel basée sur 8 ans d’expérience
  • Le seul système sans fil
  • Les données sont mises à jour en continu
  • Implication du patient faible
  • 100 % automatique
  • Plus de 5 000 patients en France

Plan du site

Télécardiologie

Suivi sur Internet 
plus complet et collaboratif

Nous avons demandé au Dr Walid Amara, de nous dire comment il se sert au quotidien du site Internet dédié à la gestion à distance des patients.

écran de contrôle

Dr Amara, que pense l’utilisateur du site que vous êtes ?

Nous avons été rapidement séduits par la nouvelle formule car dès l’ouverture, on est en position active par rapport à ses patients. Il y a plus d’informations restituées (prothèse, réglages, événement, commentaires… ), et il résulte des nouvelles caractéristiques un suivi plus approfondi des patients. La hiérarchisation en fonction de l’importance de l’événement, en rouge, en jaune et sans couleur permet de porter l’effort où il faut.

Concrètement, quelle avancée par rapport à l’ancienne version ?

La première est la gradation plus fine de l’importance des événements, avec un système de couleurs qui se révèle efficace. Meilleure qualité de suivi ensuite, avec une fiche patient plus étoffée et la traçabilité du traitement. Enfin, une véritable ouverture au travail collaboratif.

Et question temps ?

Ce n’est pas un outil qu’on subit, le rythmologue fixe les niveaux d’alerte. Et le système est flexible : avec l’habitude, on ajuste ses critères pour filtrer efficacement les événements. Du coup, on est sollicité qu’à bon escient et on garde la maîtrise du suivi sans gestion chronophage. Dans mon cas, quelques dizaines de secondes par jour.

Qu’est-ce qui change au niveau du suivi collaboratif ?

On peut créer plusieurs groupes de patients et accorder des droits d’accès et d’intervention à différents intervenants, selon leur niveau de responsabilité. Les médecins peuvent ainsi se répartir le travail en fonction des services, de leur spécialité ou de leurs disponibilités. Faire intervenir des collaborateurs paramédicaux sans droit d’intervention permet d’assurer une veille des événements. Nous avons par exemple visité le service du Dr Niraj Varma à Cleveland, où le service est réparti à tour de rôle pour une semaine. Au CHI du Raincy-Montfermeil, on imagine que la centaine de patients suivis actuellement sera multipliée dans un avenir proche. Ce ne sera possible que si l’on exploite le système dans toutes ses dimensions, en particulier le suivi à plusieurs niveaux de compétence, y compris l’ouverture au médecin traitant.

diagramme de suivi

"Des innovations pour un suivi plus approfondi"

Pour tout renseignement contactez Biotronik France
2 rue Nicolas Ledoux SILIC 231 94528 Rungis Cedex Tél. 01 46 75 96 60
 contact@biotronik.fr

0 800 801 034 N° VERT (appel gratuit depuis un poste fixe)